fbpx
woofing-angleterre-en-tete-jesuisetudiante-blog
Voyager moins cher

Comment voyager pas cher ? Le Wwoofing !

 

Tu souhaites partir à l’étranger seulement entre le vol, le prix de l’hôtel, la nourriture et les activités sur place tu n’en as pas les moyens ? Aujourd’hui je vais te parler du Wwoofing (ou Woofing) : Une façon de voyager mais moins cher !

voyager-pas-cher-wwoofing-pinterest-jesuisetudiante-blog

Le wwoofing, qu’est-ce que c’est ?

Voyager pas cher de façon écologique tout en apportant ton aide aux habitants

Le wwoofing (World-Wide Opportunities on Organic Farms – fondé en 1971) consiste à se rendre chez des hôtes, par exemple dans une ferme et les aider dans leurs tâches quotidiennes. Tu peux par exemple t’occuper du jardin, des animaux, faire de la cuisine… Tu ne perçois pas de salaire, en revanche, les hôtes vont te loger, te nourrir et te fournir les accommodations nécessaires. C’est une façon de voyager qui combine découverte d’un pays, d’une culture, bénévolat et écologie. Attention ! Tu dois dans la majorité des cas, être majeur pour faire du wwoofing. Je ne connais pas toutes les exceptions mais par exemple, l’Angleterre accepte à partir de 16 ans.

wwoofing-angleterre-animaux-jesuisetudiante

Wwoofing : Comment ça marche ?

Une inscription qui te permet d’accéder à une multitude d’hôtes

Pour pouvoir faire du wwoofing, tu dois t’inscrire sur le site du pays souhaité. Tu peux accéder à l’ensemble des pays depuis ce site.

Il faut savoir que l’inscription est payante et valable pendant 1 an. Les prix sont différents en fonction du pays. De plus, dans certains cas, tu peux t’inscrire avec une autre personne, c’est ce que nous avons fait avec mon chéri. Dans notre cas, pour le woofing en Angleterre, nous avons payé 30£ de frais d’inscription pour 2 au lieu de 20£ par personne. Libre à toi de consulter les différents tarifs en vigueur.

Une fois l’inscription validée, tu peux commencer à chercher des hôtes. Les informations essentielles sont données sur les fiches descriptives (horaires de travail, logement, régime alimentaire…). Idéal pour faire ton choix en fonction de tes envies. Par ailleurs,  tu as également la possibilité de trier en fonction de la région, du type d’activité(s) proposée(s), de la situation géographique (près d’une ville ou en pleine campagne par exemple) etc.

Où partir en wwoofing ?

Un vaste choix de pays pour découvrir de nombreuses cultures différentes

Le choix est très vaste puisque tu peux partir dans environ 115 pays issus de tous les continents ! Tout dépend de l’objectif de ce bénévolat. Tu souhaites améliorer ton anglais ? Pars dans un pays anglophone. Tu souhaites te déconnecter totalement du monde occidental ? Tente les pays d’Afrique ou bien d’Asie. Le choix est extrêmement vaste. De plus, cela te permettra d’aller dans des pays qui, de base, ne te t’attiraient pas forcément.
Par contre, je te conseil de te décider assez tôt sur ta destination puisqu’en fonction du pays, tu auras peut-être des vaccins à faire ou bien des billets d’avion à réserver. Pour les destinations lointaines, réserver ses billets en avance peut représenter un sacré gain d’argent.

wwoofing-angleterre-jardin-jesuisetudiante

Le woofing : Qu’est-ce que j’en pense ?

Les raisons qui m’ont poussées à faire du wwoofing

Personnellement, j’ai apprécié cette expérience en wwoofing, même si je ne vais pas te le cacher il y a eu des hauts et des bas. Nous sommes partis – comme dit plus à haut – à deux avec mon chéri en Angleterre dans le région du Sussex durant tout le mois d’août. Honnêtement, pour une première expérience, je ne me voyais absolument pas partir toute seule, c’est donc bien tombé qu’il ait eu l’obligation d’avoir une expérience à l’étranger. Pour ma part, c’était surtout l’occasion de découvrir l’Angleterre et d’améliorer mon anglais.

Article lié : 6 bonnes raisons de faire du Wwoofing

wwoofing-angleterre-cabane-jesuisetudiante

Le déroulement de notre woofing

Nous étions logés chez un couple dans une caravane en plein milieu d’un terrain de camping et d’animaux. Les missions étaient diverses : Préparer les terrains de camping, les roulottes, s’occuper des animaux, du jardin, du bois, faire de la cuisine… Je peux te dire que pour une fille comme moi, ultra-connectée avec aucune compétence dans le jardinage ou quoi que ce soit (et accessoirement des bras de mouche), l’expérience fût assez amusante et déconcertante. Néanmoins j’en garde un très bon souvenir même si je ne me vois absolument pas faire ça dans ma vie (ramasser le caca des ânes, merci mais non merci !). Par ailleurs, en dehors du travail, nous étions libres le soir et le week-end. C’est ainsi que nous en avons profité pour aller à Londres, Eastbourne ou encore Heathfield.

Et toi, est-ce que tu connaissais le wwoofing  ? Si oui, n’hésite pas à partager ton expérience dans les commentaires 🙂

 

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.