5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog mise en avant
Etudes

5 choses qui ne me manquent pas depuis que j’ai quitté le lycée

 

Hey !
Après t’avoir présenté dans mon précédent article 5 choses qui me manquent depuis que je ne suis plus au lycée, il est temps de te parler de ces 5 choses qui elles ne me manquent pas, mais alors pas du tout !

 

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog pinterest

 

1/ Le sport obligatoire au lycée

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog sport obligatoire

Je n’ai jamais aimé le sport à l’école, que ça soit en primaire, au collège ou bien au lycée. A chaque fois, j’avais des notes très moyennes (c’était d’ailleurs ce qui me faisait baisser ma moyenne globale). Pourtant, je n’étais pas sédentaire puisque je faisais de la danse ! Mais clairement le sport au lycée, ce n’était vraiment pas mon truc ! Il y a juste la course d’orientation que j’ai bien aimé mais c’est tout. Je n’aimais pas également l’esprit dans lequel certaines personnes se mettaient. Tu sais cette personne qui te hurlait dessus parce que vous tu n’avais pas rattrapé la balle ? Ben moi j’étais celle sur qui on criait.

Pour la petite anecdote, j’ai fait du rugby pratiquement tous les ans de la primaire au lycée. Arrivée en terminale, il fallait choisir avec les autres élèves sur quels sports nous souhaitions être évalués. Au final, nous n’étions que très peu à vouloir du rugby. Résultat, toutes ces années passées à faire du rugby ne m’ont servies à rien ! J’étais dégoûtée.

En quittant le lycée, j’étais bien contente de me débarrasser du sport obligatoire. Et comme quoi, ce n’est pas pour autant qu’aujourd’hui je ne suis pas sportive ! Je m’entretiens grâce à la salle de sport et ça me convient très bien car c’est quelque chose que j’aime et dont je voie l’utilité.

2/ Le self du lycée a.k.a le lieu où tu ne mangeais pas grand chose

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog self du lycée

Je suis loin d’être difficile niveau nourriture, mais alors le self du lycée c’était vraiment le pompon ! Je ne dirais pas que ce n’était pas bon tous les jours mais franchement certaines fois, c’était vraiment abusé. Et ne parlons pas de quand tu finissais à 13h, qu’il ne restait plus grand chose et que tu n’avais que 30 minutes de pause. Le mercredi c’était pas mal, il y avait des frites mais bon, pratiquement tout le monde rentrait chez soi pour manger.

Je n’ai pas de restaurant universitaire dans mes études supérieures, mais comme ça, je peux me faire à manger et apprécier mon repas. Qui n’a jamais eu faim pendant l’après-midi parce qu’il n’avait rien pu manger au self ? Ou qui n’a jamais essayé de piquer du pain supplémentaire parce que le plat n’était pas bon ? C’est le moment de te dénoncer 😉 .

3/ L’élite populaire

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog elite populaire

Au lycée, ça se ressentait moins qu’au collège. Néanmoins, il y avait quand même ces personnes « populaires » que tout le monde connaissaient et qui se croyaient tout permis. Tous n’étaient pas méchants (au contraire, j’en ai connu certains de sympas) mais bon, tu n’avais pas trop envie de les approcher… Ni de parler avec eux. Bref je ne sais pas si c’est parce que nous ne sommes pas nombreux dans ma promo, mais il n’y a pas cette impression « d’élite populaire », et je préfère ça.

Dans mon cas au lycée, il y avait un pôle sportif. C’était souvent eux, les personnes populaires ainsi que les filles qui traînaient avec.

4/ La mentalité des gens

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog mentalité des gens

Cette partie rejoint un peu celle sur l’élite populaire. Au lycée, il ne fallait pas trop se différencier quitte à être considéré comme un OVNI. Je trouve que la mentalité était assez fermée, on se jugeait trop facilement (malheureusement ça m’est déjà arrivé, je regrette maintenant). En tout cas, je préfère largement la mentalité dans les études supérieures, on a moins peur de s’affirmer et de montrer qui on est. Plus on grandit, plus notre mentalité évolue.

Par exemple, j’ai longtemps était jugée comme « intello » car j’avais des bonnes notes. Aujourd’hui je m’en moque mais à l’époque, c’était parfois difficile à accepter. A croire qu’il valait mieux avoir des notes moyennes pour se faire apprécier. Alors qu’au final, qu’y a-t-il de mal à bien travailler ? Rien. J’ai eu la chance de ne pas me faire harceler, malheureusement ça arrive, et bien trop souvent !

5/ Certains profs du lycée

5 choses qui ne me manquent pas depuis que je ne suis plus au lycée jesuisetudiante blog professeur

On a tous ce prof qui nous rappelle de bons souvenirs du lycée, mais l’inverse est vrai aussi ! Je pense à une en particulier que je ne citerai pas haha (non ce n’est pas celle sur la photo 😉 ) mais clairement, qu’est-ce qu’elle était naze. Aussi bien dans sa relation avec les élèves que dans ses cours. Heureusement, je ne l’ai pas eu en terminale pour le bac, 2 années consécutives c’était suffisant. Après, tu me diras, c’est possible aussi dans le supérieur de ne pas apprécier ses profs. Mais bon, généralement ils sont quand même beaucoup plus compétents.

Outre le/la prof incompétent, il y avait également celui/celle qui cherchait à te rabaisser. Franchement dans ces cas-là, je me demande vraiment à quoi ça sert de devenir prof si c’est pour enfoncer ses élèves à chaque fois.

 

Et toi, quelles sont ces petites choses qui ne te manquent pas du lycée ?
N’hésite pas à me le dire dans les commentaires 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.